Sortir du grand débat en baissant l’impôt sur le revenu et en pariant sur l’école!

Sortir du grand débat en baissant l’impôt sur le revenu et en pariant sur l’école!

TRIBUNE - La conclusion du grand débat ne doit pas entraîner un «virage social» mais une baisse des impôts et de la dépense publique, plaide l’essayiste*. C’est le seul moyen de rassurer les classes moyennes exsangues sans céder à la démagogie, argumente-t-il.

eaucoup de commentateurs et d’opposants au président de la République sont persuadés qu’il s’apprête à opérer un «virage social». Si des proches d’Emmanuel Macron aspirent à un tel changement de cap, ce n’est pourtant pas ce que lui-même laisse entrevoir. Le président sème, depuis le milieu des vacances de Noël, les premiers indices d’une potentielle mutation de son progressisme originel vers un macronisme ordo-libéral passant toujours par l’État mais pariant davantage sur la baisse des impôts, la réduction de la dépense publique, la sécurité et la réduction des inégalités par l’école bien plus que par la redistribution. Ces signaux n’ont pas échappé à une partie de son entourage venu de la gauche, qui s’inquiète tout autant que les dirigeants d’une droite reprenant à peine quelques couleurs. Et si Emmanuel Macron, percevant l’intérêt qu’aurait le pays autant que lui-même à répondre aux attentes légitimes de la classe moyenne, préparait un nouveau hold-up à droite?

Depuis l’ouverture du grand débat, qui, si ce ...

Photo by Element5 Digital on Unsplash

Le rapport Webhelp Altermind repris dans les médias

Le rapport Webhelp Altermind repris dans les médias

Rapport sur l'externalisation dans les services publics

Rapport sur l'externalisation dans les services publics