Ne politisons pas le droit de la concurrence

Ne politisons pas le droit de la concurrence

LE CERCLE - Un mouvement de régulation étatique s'opère très clairement sur le droit de la concurrence, observe Erwan Le Noan du cabinet Altermind. Avant d'envisager les multiples façons de réguler le marché, il serait bon de réfléchir aux nombreuses voies pour le rendre plus compétitif.

Aux Etats-Unis comme en Europe, le vent a tourné pour les grands opérateurs du monde digital : à Washington, la sénatrice Warren (démocrate) plaide pour leur démembrement ; en France, le président, Macron, a fait de leur régulation un axe central de son discours européen et de sa présidence du G7.

Un mouvement de régulation étatique s'opère très clairement, qui mobilise largement le droit de la concurrence : il est promu pour organiser une vaste offensive anti-Gafa (avec les armes propres à chaque continent), ou débattu pour en renforcer la plasticité. Le débat est passionnant, mais il comporte plusieurs risques…

Op/Ed paru dans Les Echos - Avril 2019

Photo by Hans-Peter Gauster on Unsplash

Faut-il avoir peur du « big business » ?

Faut-il avoir peur du « big business » ?

Ne politisons pas le droit de la concurrence

Ne politisons pas le droit de la concurrence