Le débat sur ADP ignore « la tradition française de délégation de service public patrimoine de la France depuis Louis XIV au moins ! »

Le débat sur ADP ignore « la tradition française de délégation de service public patrimoine de la France depuis Louis XIV au moins ! »

Action publique locale et transformation digitale : les collectivités face au triptyque « faire, faire-faire ou laisser-faire »

Les adversaires de la concession des aéroports au privé oublient qu’industriels et collectivités publiques maîtrisent depuis longtemps ce type de contrats au bénéfice du consommateur et du citoyen, plaide dans une tribune au « Monde » un collectif d’économistes.

Tribune. Vous voulez des champions industriels français ? Nous en avons : ils sont les leaders mondiaux dans la fourniture d’eau ou de services d’assainissement, la gestion des déchets, des infrastructures et des réseaux de transports. Pourquoi ? Parce qu’ils ont su développer des savoirs technologiques en s’appuyant sur des ingénieurs et des ouviers bien formés dans les meilleures écoles et universités françaises.

Mais aussi et surtout parce qu’ils maîtrisent depuis longtemps la culture économique des contrats entre une autorité organisatrice, politique et administrative, et un opérateur chargé de fournir des services ou de construire des infrastructures au bénéfice des usagers. Il faut parfois rappeler des évidences, quand elles sont trop oubliées : la délégation de service fait partie du patrimoine de la France, depuis Louis XIV au moins !

Cet oubli coupable est d’autant plus paradoxal que la France peut se targuer d’avoir un récipiendaire du prix Nobel d’économie…

Op/Ed paru dans Le Monde - Tribune du 25 juin 2019

Photo by Waldemar Brandt on Unsplash

Vers un tournant interventionniste de la politique de concurrence ?

Vers un tournant interventionniste de la politique de concurrence ?