À la recherche de la Smart City

À la recherche de la Smart City

Action publique locale et transformation digitale : les collectivités face au triptyque « faire, faire-faire ou laisser-faire »

Expression à la mode et indéfinissable, la Smart City ponctue presque toutes les discussions sur l’impact du numérique dans nos vies urbaines. Il était donc naturel que la revue Third s’essaie à mieux appréhender cette notion, tout en conservant l’approche pluridisciplinaire qui la guide.

Chacun à leur façon, les contributeurs de ce numéro creusent l’idée que la Smart City est un idéal, une forme de rêve collectif dans lequel ceux qui composent une ville (le citoyen, le politique et l’entrepreneur) tireraient profit de toutes les mutations résultant de la révolution numérique : des villes mieux organisées, plus fluides, plus justes, où il ferait bon vivre.

Où en est ce projet aujourd’hui ? Sous quel angle peut-on réellement l’appréhender ? Quelles sont les forces qui le façonnent ? Quels changements aura-t-il sur nos vies ? Voulons-nous vraiment d’une Smart City ?

Pour tenter d’anticiper le futur, nous devons d’abord regarder derrière nous : c’est l’objet de notre entretien avecAlain Beltran (Directeur de recherches au CNRS et agrégé d’histoire), qui nous explique pourquoi cette idée de Smart City n’est pas si nouvelle à l’échelle historique.

Jean Haëntjens (Économiste et urbaniste) nous propose ensuite un décryptage du projet des géants du numérique qui se cache derrière la ville intelligente ainsi que des risques qu’il fait peser sur l’idée classique que nous nous fai- sons de la gouvernance des villes.

L’article de Carine Staropoli (Professeur associée à l’École d’économie de Paris) et Benoit Thirion (Associé du ca- binet de conseil Altermind) approfondit la thématique de la gouvernance de la Smart City en présentant les méca- nismes qui seraient selon eux les plus appropriés pour administrer la ville de demain.

Changement d’approche et de discipline avec Catherine Ramus (Ingénieure Designer chez Orange Labs), qui nous présente son travail précis et émouvant de matérialisation des données personnelles dans l’espace urbain, afin d’en comprendre l’importance et la portée.

Puis, Stéphane Bloquet (Chief Operating Officer de SeetyZen) nous livre son point de vue d’entrepreneur sur les objectifs qui devraient guider la Smart City et les entreprises privées qui participent à sa construction.

Nous entamons ensuite une plongée dans les mécanismes clés de la ville de demain, en commençant par la mobilité.Joël Hazan, Hind El Abassi Chraibi et Nikolaus Lang (Membres du Boston Consulting Group) nous offrent leur vision du modèle de Mobility as a Service (MaaS) et de ses promesses.

Vient ensuite naturellement la question de l’énergie qui est abordée par Christophe Defeuilley (Chercheur affilié à l’École Urbaine de SciencesPo Paris) avec une analyse de la nécessaire ré-organisation des territoires, eu égard à l’importance du défi énergétique que représente la Smart City.

Carine Staropoli, Professeur associée à l’École d’économie de Paris, maître de conférences en sciences économiques à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, Directrice adjointe de la chaire Économie des partenariats public-privé (IAE Paris).

 Benoît Thirion, Associé du cabinet de conseil Altermind, enseignant à SciencesPo Paris1. Thirion, Associé du cabinet de conseil Altermind, enseignant à SciencesPo Paris1.

Photo by Alex Knight on Unsplash

   Digital New Deal : Les relations public-privé dans la smart city

Digital New Deal : Les relations public-privé dans la smart city

Faut-il avoir peur du « big business » ?

Faut-il avoir peur du « big business » ?